ÉCOUTER-PARLER, le Laboratoire mobile des langues, est un projet culturel et scientifique qui consiste à parcourir le territoire à bord d’un camion pour enregistrer des conversations et autres pratiques linguistiques quotidiennes. Celles-ci ont lieu en français bien sûr mais aussi dans les différentes langues de France, c’est-à-dire régionales ou de l’immigration notamment.

Il s’agit de collecter la plus grande base de données de langues parlées afin de conserver et valoriser un vaste patrimoine sonore illustrant la diversité linguistique du territoire. Le laboratoire contient une plateforme technologique du CNRS permettant les traitements scientifiques les plus innovants à l’heure de la science des données et de l’intelligence artificielle.

La conservation de ce patrimoine, en coopération avec la BnF, et la médiation culturelle avec la participation d’artistes en arts numériques sont également au cœur du projet. Cela permet d’apporter, un siècle après les Archives de la Parole de Ferdinand Brunot, toute la reconnaissance qu’il se doit à la richesse linguistique de la France et de ses habitants.

Ce programme est inscrit dans le Pacte linguistique État-collectivités territoriales dans les Hauts-de-France, signé en 2020 à l’initiative du ministère de la Culture (DGLFLF). Il repose sur une dynamique de co-construction avec les acteurs locaux des territoires mais aussi de la Francophonie et du patrimoine linguistique mondial. Il émane d’une collaboration entre le ministère de la Culture, le CNRS et des partenaires régionaux.

Retour haut de page